Chargement Évènements

J’emballe ce précieux regard

23 avril 202019 juillet 2020

Cinéaste et plasticienne, Emilia Mythia Kolesàrovà dite Mythia Kolesar‑Dewasne (1921‑2015), étudie la peinture d’abord à l’École des Beaux‑Arts de Bratislava, de Prague, puis de Budapest avant d’obtenir en 1945 une bourse de l’Institut de France pour venir étudier aux Beaux‑Arts à Paris. Après une période semi-figurative, elle s’essaie à l’art abstrait et c’est dans l’atmosphère de l’année 68 qu’elle réalise les films Transe lucides (1971), Transe humance (1973), Transe parence Ideana (1973), Transe perce survie (1974), Transe modulée (1975), Transe uranienne (1973‑76), Transes fusion (1976), 4 Éléments (1977‑78), Trans fer. Leurs sujets interrogent la création de la femme, en tant que personne physique pour signifier l’événement plastique du film. Ses films sont alors projetés dans différentes institutions en France et à l’étranger et participent aux débats sur le processus de création féminine. Elle invente également J’emballe ce précieux regard (1965) un film-sculpture qui intègre des morceaux de pellicule dans un objet en trois dimensions, œuvre originale, première dans son genre. Avec l’artiste Jean Dewasne, elle formera ainsi un couple uni par une relation amoureuse et artistique exceptionnelle. A travers quelques photographies d’archives, des films, des dessins et des peintures, l’exposition esquisse le parcours de cette artiste engagée dans les débats artistiques de son temps.
Mythia Kolesar‑Dewasne a passé les dernières années de sa vie à la Maison nationale des artistes.

Détails

Début :
23 avril 2020
Fin :
19 juillet 2020
Catégorie d’Évènement:
Étiquettes Évènement :