Présentation
de la Fondation

La Fondation des Artistes, pour accompagner les artistes à des moments névralgiques de leur vie…

Selon une démarche philanthropique, culturelle et sociale sans équivalent, la Fondation des Artistes, créée par l’État et reconnue d’utilité publique en 1976 (décret du 6 décembre 1976, modifié par arrêté du 19 décembre 2018), accompagne les artistes plasticiens tout au long de leur activité professionnelle, de leur sortie d’école d’art à la toute fin de leur activité.

À l’origine de la Fondation des Artistes, on trouve deux actes de générosité : le legs par la baronne Adèle de Rothschild de son hôtel particulier du 11 rue Berryer à Paris et celui des sœurs Smith, Jeanne Smith et Madeleine Smith-Champion qui lèguent leur domaine de Nogent-sur-Marne. Toutes trois passionnées d’art, collectionneuses et artistes, elles offrent à l’Etat leurs biens pour soutenir les artistes.

La première a légué, en 1922, l’Hôtel Salomon de Rothschild rue Berryer à Paris ; il est aujourd’hui le siège d’associations d’artistes et celui de la Fondation des Artistes.

Ses très beaux salons, classés monuments historiques, exploités par une société organisatrice de réceptions de prestige, accueillent des manifestations haut de gamme.

Les secondes ont offert, en 1944, leurs propriétés au cœur de Nogent-sur-Marne, composées de deux maisons d’agrément des XVIIe et XVIIIe siècles et d’un grand parc à l’anglaise de 10 hectares. Le site de Nogent-sur-Marne a obtenu en 2018 le label Patrimoine d’Intérêt Régional.

 

1976, création de la Fondation

Bernard Anthonioz alors chef du service de la création artistique au Secrétariat d’État à la Culture, a l’intuition de regrouper ces deux legs en une seule fondation chargée de les administrer pour respecter les vœux des donatrices. La Fondation, dès lors, a vocation à accompagner les artistes aux étapes déterminantes de leur carrière, de l’entrée dans le milieu professionnel au sortir de l’école d’art à l’attribution d’un atelier, du financement décisif d’un projet au rayonnement international de leurs recherches plastiques, de la diffusion de leur travail dans un lieu d’exposition jusqu’à l’accès à une maison de retraite.

La Fondation des Artistes conserve, de plus, une collection patrimoniale atypique, liée à l’histoire de ces familles et au patrimoine qu’elles ont su, chacune, constituer. Les pièces majeures ont rejoint différents musées, comme ceux du Louvre, de Cluny, de Sèvres ou encore la Bibliothèque nationale de France.

Les revenus de la Fondation proviennent des revenus locatifs des immeubles de la dotation, mais aussi de dons et legs qui peuvent être consentis à l’établissement. Entité réactive et souple par ses statuts de droits privés, la Fondation des Artistes mène ses activités culturelles et sociales, selon un modèle économique singulier et une démarche d’utilité publique au service de la création artistique.