Chargement Évènements

On ira cueillir des soleils la nuit

16 janvier 202029 mars 2020

Après un Master of Arts à l’université de Maryland (Etats‑Unis), Lise Déramond‑Follin devient d’abord assistante à Télé‑Luxembourg, puis à l’ORTF, en 1967. Dès 1970, elle réalise une série d’émissions pour Le courrier des Shadoks. Plus tard pour Contre-enquête, elle réalise Mémoires cassées (1985) autour des retrouvailles, plus de quarante ans après, d’une mère déportée en 1943 et de trois de ses cinq enfants ; ou Le devoir de Réponse (1985), cri de révolte contre les thèses révisionnistes niant l’existence des chambres à gaz. En 1984, On ira cueillir des soleils la nuit reçoit une mention spéciale du jury de la Société des Gens de Lettres. Puis, avec le film Imagine, on a survécu ! (1993), elle fait scandale en racontant l’histoire des enfants réunionnais envoyés et placés en métropole entre 1963 et 1982, que l’on rebaptisait Alain, Jean‑Pierre ou Jean, « parce que leurs vrais noms étaient trop compliqués pour les paysans de la Creuse ». L’ensemble de ses films (on en compte plus de 400 !) constitue ainsi une œuvre portant un regard incisif, grave, militant mais aussi chargé d’humour sur la société contemporaine. Ainsi, dans l’annuaire de 1989 qui retenait les 200 meilleurs réalisateurs de la télévision française, deux termes caractérisaient déjà le travail de Lise Déramond‑Follin : l’humour et la révolte. L’exposition retrace ainsi l’univers cinématographique de cette téléaste prolifique, à travers des documents de travail, des photographies de tournage et de plateau, des objets-souvenirs et certains de ses films.
Elle réside actuellement à la Maison nationale des artistes et vient de publier Les Jonquilles du Cap  Misène, Az’art atelier éditions, 2019.

Détails

Début :
16 janvier 2020
Fin :
29 mars 2020
Catégorie d’Évènement:
Étiquettes Évènement :