Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Peintures, René Smet

17 mars 2014 - 4 mai 2014

René Smet est né à Bruxelles en 1929.

Il est reçu au concours  de l’académie des beaux-arts puis est pensionnaire de l’Atelier Léon Devos de 1949 à 1950.

En 1954, il quitte la Belgique pour le Brésil où il résidera quatre années.Sa période brésilienne sera décisive dans sa formation de peintre par l’apport des couleurs flamboyantes de la forêt amazonienne. Sa palette devient lumineuse, pure.

En 1959, il obtient une bourse d’état du gouvernement belge qui lui permet de séjourner deux ans, à Paris, à la Cité universitaire.

Lors de son séjour à Rome, à l’Academia Belgica, de 1962 à 1963, comme boursier du Gouvernement belge, il réalise principalement des œuvres d’inspiration religieuse.  En 1964, il revient à Paris où il s’installe  dans un atelier au pied de la Butte Montmartre. Il découvre les États-Unis et le Canada quelques années plus tard où il expose dans de nombreuses universités.

Après plus d’une année passée outre-Atlantique, il rentre en Europe et expose dans plusieurs villes belges.L’amour de la mer, le pousse à passer de nombreux séjours en Bretagne.Solitaire par nature, il a un besoin essentiel de liberté et refuse d’être lié à une école.

A plusieurs reprises, son travail a été reconnu et récompensé. Il a reçu la médaille d’argent du Prix Europe en 1962, à Ostende,  et a été promu peintre de la lumière en 1984, au salon de Tours.

 

 

Détails

Début :
17 mars 2014
Fin :
4 mai 2014
Catégorie d’Évènement:

Organisateur

<b> Artiste:René Smet</b>

René Smet est né à Bruxelles en 1929.

Il est reçu au concours  de l’académie des beaux-arts puis est pensionnaire de l’Atelier Léon Devos de 1949 à 1950.

En 1954, il quitte la Belgique pour le Brésil où il résidera quatre années.Sa période brésilienne sera décisive dans sa formation de peintre par l’apport des couleurs flamboyantes de la forêt amazonienne. Sa palette devient lumineuse, pure.

En 1959, il obtient une bourse d’état du gouvernement belge qui lui permet de séjourner deux ans, à Paris, à la Cité universitaire.

Lors de son séjour à Rome, à l’Academia Belgica, de 1962 à 1963, comme boursier du Gouvernement belge, il réalise principalement des œuvres d’inspiration religieuse.  En 1964, il revient à Paris où il s’installe  dans un atelier au pied de la Butte Montmartre. Il découvre les États-Unis et le Canada quelques années plus tard où il expose dans de nombreuses universités.

Après plus d’une année passée outre-Atlantique, il rentre en Europe et expose dans plusieurs villes belges.L’amour de la mer, le pousse à passer de nombreux séjours en Bretagne.Solitaire par nature, il a un besoin essentiel de liberté et refuse d’être lié à une école.

A plusieurs reprises, son travail a été reconnu et récompensé. Il a reçu la médaille d’argent du Prix Europe en 1962, à Ostende,  et a été promu peintre de la lumière en 1984, au salon de Tours.