Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

MARK LEWIS

25 mars 2009 - 17 mai 2009

Artiste :
Mark Lewis

Artiste canadien initié d’abord à la photographie puis se tournant vers le cinéma au milieu des années 90, Mark Lewis tend vers une nouvelle approche des modes de production et de présentation de l’image en mouvement.

Mark Lewis suit une logique de la fragmentation qui dissèque les constituants du film pour en extraire les composants propres au cinéma. Dans cette exploration du langage cinématographique, jouant avec un cinéma passé, il travaille cette matière même qu’est l’image ainsi que sa réception. Il donne à voir ainsi un « simulacre de cinéma » et initie, en conséquence, un nouveau devenir du cinéma qui tisse des liens étroits avec la peinture et la photographie.

Mark Lewis Studio

Cette exposition est organisée par le Jeu de Paume, en collaboration avec la Fondation nationale des arts graphiques et plastiques, et le Printemps de septembre à Toulouse, avec le soutien du Centre culturel canadien.

Détails

Début :
25 mars 2009
Fin :
17 mai 2009
Catégorie d’Évènement:
Étiquettes Évènement :

Organisateur

<strong>Artiste :</strong><br>Mark Lewis

Artiste canadien initié d’abord à la photographie puis se tournant vers le cinéma au milieu des années 90, Mark Lewis tend vers une nouvelle approche des modes de production et de présentation de l’image en mouvement.

Mark Lewis suit une logique de la fragmentation qui dissèque les constituants du film pour en extraire les composants propres au cinéma. Dans cette exploration du langage cinématographique, jouant avec un cinéma passé, il travaille cette matière même qu’est l’image ainsi que sa réception. Il donne à voir ainsi un « simulacre de cinéma » et initie, en conséquence, un nouveau devenir du cinéma qui tisse des liens étroits avec la peinture et la photographie.

Mark Lewis Studio

Cette exposition est organisée par le Jeu de Paume, en collaboration avec la Fondation nationale des arts graphiques et plastiques, et le Printemps de septembre à Toulouse, avec le soutien du Centre culturel canadien.