Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Laure Albin Guillot, Artisane d’art de la photographie

13 septembre 2018 - 25 novembre 2018

Dans la continuité de leur partenariat de plus de dix ans, le Jeu de Paume et la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques (FNAGP) présentent, à la Maison Nationale des Artistes,  une exposition de Laure Albin Guillot (1879-1962), figure majeure de la photographie française des années 1920-1940.

L’exposition réunit une quarantaine de reproductions issues des Collections Roger-Viollet, sous le commissariat de Delphine Desveaux, directrice des Collections Roger-Viollet à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris.

La photographie de Laure Albin Guillot (qui séjourna à la MNA à la fin de sa vie) fut l’une des plus en vogue dans l’entre-deux-guerres. Ses premières œuvres apparaissent dans les salons et les publications dès le début des années 1920, mais c’est essentiellement au cours des années 1930 et 1940 que Laure Albin Guillot, à la fois artiste et figure institutionnelle, occupe et domine la scène photographique française. Photographe indépendante, elle se consacre à des genres variés comme le portrait, le nu, le paysage, la nature morte et, dans une moindre mesure, le reportage. Technicienne hors pair et photographe de son temps, elle utilise les nouveaux modes de diffusion de l’image et fournit à la presse et à l’édition des illustrations et des créations publicitaires.

Elle est aussi l’une des premières en France à envisager l’application décorative de la photographie par ses recherches formelles avec l’infiniment petit. Avec la photomicrographie, qu’elle renomme « micrographie », Laure Albin Guillot offre ainsi de nouvelles perspectives créatrices combinant science et arts plastiques.

À la fois membre de la Société des artistes décorateurs, de la Société française de photographie, directrice des archives photographiques de la direction générale des Beaux-Arts (ancêtre du ministère de la Culture), première directrice de la Cinémathèque nationale et présidente de l’Union féminine des carrières commerciales et libérales, elle apparaît comme l’une des personnalités les plus actives et les plus conscientes des enjeux médiatiques et culturels de son époque.

Une édition consacrée à Laure Albin Guillot est publiée dans la Collection du Parc, co-édition FNAGP / Bernard Chauveau éditions.

Exposition réalisée avec le concours exceptionnel de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris.

Commissaire : Delphine Desveaux

Mme Sciama. Paris, vers 1940 © Laure Albin Guillot / Roger-Viollet
Mme Sciama. Paris, vers 1940 © Laure Albin Guillot / Roger-Viollet
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume.
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume.
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume. (9)
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume.
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume. (5)
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume.
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume. (6)
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume.
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume. (7)
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume.
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume. (8)
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume.

 

Détails

Début :
13 septembre 2018
Fin :
25 novembre 2018
Catégorie d’Évènement:

Organisateur

<b>Commissaire: Delphine Desveaux</b>

Dans la continuité de leur partenariat de plus de dix ans, le Jeu de Paume et la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques (FNAGP) présentent, à la Maison Nationale des Artistes,  une exposition de Laure Albin Guillot (1879-1962), figure majeure de la photographie française des années 1920-1940.

L’exposition réunit une quarantaine de reproductions issues des Collections Roger-Viollet, sous le commissariat de Delphine Desveaux, directrice des Collections Roger-Viollet à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris.

La photographie de Laure Albin Guillot (qui séjourna à la MNA à la fin de sa vie) fut l’une des plus en vogue dans l’entre-deux-guerres. Ses premières œuvres apparaissent dans les salons et les publications dès le début des années 1920, mais c’est essentiellement au cours des années 1930 et 1940 que Laure Albin Guillot, à la fois artiste et figure institutionnelle, occupe et domine la scène photographique française. Photographe indépendante, elle se consacre à des genres variés comme le portrait, le nu, le paysage, la nature morte et, dans une moindre mesure, le reportage. Technicienne hors pair et photographe de son temps, elle utilise les nouveaux modes de diffusion de l’image et fournit à la presse et à l’édition des illustrations et des créations publicitaires.

Elle est aussi l’une des premières en France à envisager l’application décorative de la photographie par ses recherches formelles avec l’infiniment petit. Avec la photomicrographie, qu’elle renomme « micrographie », Laure Albin Guillot offre ainsi de nouvelles perspectives créatrices combinant science et arts plastiques.

À la fois membre de la Société des artistes décorateurs, de la Société française de photographie, directrice des archives photographiques de la direction générale des Beaux-Arts (ancêtre du ministère de la Culture), première directrice de la Cinémathèque nationale et présidente de l’Union féminine des carrières commerciales et libérales, elle apparaît comme l’une des personnalités les plus actives et les plus conscientes des enjeux médiatiques et culturels de son époque.

Une édition consacrée à Laure Albin Guillot est publiée dans la Collection du Parc, co-édition FNAGP / Bernard Chauveau éditions.

Exposition réalisée avec le concours exceptionnel de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris.

Commissaire : Delphine Desveaux

Mme Sciama. Paris, vers 1940 © Laure Albin Guillot / Roger-Viollet
Mme Sciama. Paris, vers 1940 © Laure Albin Guillot / Roger-Viollet
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume.
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume.
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume. (9)
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume.
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume. (5)
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume.
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume. (6)
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume.
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume. (7)
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume.
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume. (8)
Vues de l'exposition LAG. Photographies Raphaël Chipault © Jeu de Paume.